• Voici mon livret scolaire de CP.

    Livret papier CP

    Livret papier CPLivret scolaire CP

    Livret papier CPLivret scolaire CP


    12 commentaires
  • Comme tous les élèves de CP de l'école ont travaillé le texte libre, il sera facile de poursuivre cette activité au CE1.

    Ils écrivent au minimum 1 texte tous les 15 jours, le mieux, c'est 2. D'ailleurs 3 ou 4 c'est encore mieux ! Enfin restons raisonnable... 1 c'est déjà bien.

    Les enfants écrivent ce qu'ils ont envie. S'ils manquent d'idées, je les aide à en trouver. Ils écrivent au crayon à papier, et sautent des lignes. Je leur écris les mots qu'ils ne savent pas écrire dans la marge. Au bout des 2 semaines, je choisis un texte que j'écris au tableau.

    A partir de cela on peut procéder à divers exercices :

    - Orthographe : repérage des mots les plus courants et les donner à  apprendre afin d'en faire une dictée de mots, ou simplement à afficher.

    - Orthographe toujours : travail en phonologie selon le besoin du moment.

    - Grammaire-conjugaison : découper les mots en étiquettes et fabriquer de nouvelles notions (à l'instar du livre "réussite son entrée en grammaire")

    Enfin, le texte est affiché en classe, et/ou publié sur un blog de classe ou dans un journal de classe/d'école.


    1 commentaire
  • Je me demande depuis quelques jours, quel fichier je vais prendre à la rentrée pour mes CP et mes CE1, puisque j'aurai un CP-CE1.

    Cette année j'ai eu Picbille CP et l'année dernière j'avais Picbille CE1. Et j'avoue que j'en ai raz la tasse et la sous-tasse.

    D'autre part, comme beaucoup de fichiers de maths, il nécessite une grande présence auprès des enfants : manip, explications etc...

    Or, avec ce double-niveau, j'aimerais les mettre plus en autonomie.

     

    Donc 2 possibilités :

    1) Utiliser les fiches PEMF à la place d'un fichier en rajoutant un fichier de géométrie-mesures, (déjà prêt puisqu'il fallait le faire pour Picbille également), un fichier de problèmes (en fin d'année pour les CP).

     

     

     

    2) Utiliser un fichier (cahier-livre) qui permette de le mettre en autonomie. Pour cela il faut qu'il soit simple...

     

    Après longue étude et réflexion sur la question, analyse de tous les spécimens en ma possession et lecture du forum EDP ayé, je me suis décidée...

    Ce sera POUR COMPRENDRE LES MATHS. Car l'ayant déjà utilisé je sais que c'est une valeur sûre, les photofiches sont géniales et je pourrai les mettre en plan de travail. Autre avantage : c'est le moins cher !

     


    17 commentaires
  • Après avoir fait plusieurs années l'anglais dans ma classe en piochant des docs à droite et à gauche sans être vraiment satisfaite de ce que je faisais, j'ai enfin découvert THE méthode !

    Elle s'appelle Speak and Play chez SED.

    Elle contient tout ce dont on peut rêver : CD avec chansons et paroles, des flashcards grandes et petites, des affiches, des jeux de cour, des comptines.

    Je me suis régalée à faire anglais cette année, sans avoir à trop bosser.

    Je vous la conseille vivement, même si elle est un peu chère, mais c'est un super investissement.

    Pour les CP, comme elle n'existe pas, j'ai pris celle de CE1 et je fais la moitié en CP, l'autre moitié en CE1.

    Speak and Play


    12 commentaires
  • En pédagogie Freinet les élèves travaillent toutes leurs notions de français et de mathématiques en autonomie grâce à un plan de travail et des fichiers auto-correctifs.

    Le texte libre tient un place très importante.

    Voici une journée type :

    Tous les matins, les enfants entrent en classe et écrivent un texte qu'ils vont se faire immédiatement corriger par l'enseignant(e). Lorsque tous les textes ont été vus, il est environ 11 h. La demi-heure qui suit est consacrée à la lecture des textes qui viennent d'être écrits, ainsi qu'à des intéractions entre les élèves (questions/réponses sur le fond ou la forme).

    Un texte ensuite est choisi pour être publié dans le journal de l'école et pour être pris de support à d'autres exercices de français que l'enseignant va construire (analyse grammaticale, conjugaison mais de manière implicite ou encore dictée.)

    Pendant ce temps, les enfants font aussi du plan de travail... (en attendant d'être corrigé ou après s'être fait corriger).

    Des ateliers sont réalisés en début d'après-midi : peinture, dessin libre, théâtre, informatique, expériences scientifiques, journal, correspondance, sport etc.....

    Puis, encore une plage plan de travail, moment où l'enseignant corrige les activités faites.

    Enfin en fin d'après-midi : conférence ou exposé. Les thèmes sont complètement libres et sont préparés à la maison. Les parents viennent présenter la conférence avec leur enfant.


    4 commentaires
  • Je travaille plus ou moins en pédagogie Freinet depuis le début de ma carrière c'est-à-dire, il y a 17 ans. Dans ma famille, on est tous allés à l'école Freinet de Vence, celle qui a été fondée par Célestin Freinet lui-même et mes enfants y sont allés également.
    Seulement malgré l'enthousiasme qui m'habitait et l'envie de travailler ainsi, je me suis vite trouvée confrontée à de nombreux problèmes assez importants. C'est pourquoi aujourd'hui, "c'est plus ou moins."
    Tout d'abord, les parents : ils ne connaissent pas cette pédagogie et sont vite en opposition. Ensuite les collègues, qui ne connaissent pas non plus et qui critiquent, surtout quand un jeune sortant met en place des choses fabuleuses qui leur demanderaient trop de remises en questions. Sortante IUFM, j'ai eu le droit à une lettre collective des parents à l'inspectrice à cause de ma méthode de travail et ensuite dans une autre école, j'ai du changer d'école à cause d'un harcèlement de collègues et du directeur qui m'ont clairement dit : "ici on ne travaille pas comme ça, donc soit tu changes de pédagogie, soit on ne te lâchera pas..." Bien évidemment je n'ai pas cédé mais je suis partie.

    Tout ça pour vous dire : faites attention ! N'essayez pas d'en faire trop. Du moins tant qu'on n'a pas sa classe et une certaine réputation auprès des parents ou à moins d'avoir un caractère bien trempé ce qui n'était pas mon cas. D'une manière générale, je pense qu'il ne faut pas trop parler, ni raconter ce que l'on fait. Personne n'a besoin de savoir... ce que je faisais, pour voir si des collègues dans l'école connaissaient ou travaillaient comme moi, je demandais juste : "quelqu'un connait-il la pédagogie Freinet ?"

    Le mieux alors c'est de mettre quand même quelques petites choses en place et faire croire ainsi aux parents et aux collègues qu'on travaille de manière traditionnelle : c'est ce que j'ai fait pour avoir la paix. J'utilise un manuel de français, je fais des leçons, des dictées et un manuel de maths.
    Mais à côté, j'utilise un plan de travail depuis toujours, je fais une réunion de coopérative une fois tous les 15 jours, je fais du texte libre, je fais des ateliers, un journal ou blog de classe, une correspondance... tout cela quelque soit le niveau de ma classe.

    Pour le texte libre, si on ne pratique pas la pédagogie Freinet à fond, il n'est pas possible à mon goût d'en faire tous les jours du moins correctement. Pour moi, c'est 1 par semaine au minimum. Ceux qui veulent en faire plus, le peuvent bien sûr ! Quand on fait du texte libre, il ne s'agit pas juste d'écrire un texte, de le corriger et de le laisser dans le cahier. Il faut les utiliser. Les lire aux autres et permettre un échange sur le fond et la forme avec les autres élèves et ainsi les améliorer, les publier dans un blog ou un journal, ou encore les afficher en soulignant des mots invariables, des conjugaisons pour que les enfants puissent ensuite aller s'y référer pour écrire de nouveaux textes.

    Pour le plan de travail, il ne faut pas oublier de libérer des plages horaires dans la semaine, réservées au plan de travail. Sinon ce ne sera que les plus rapides qui pourront y avoir accès. Et ce n'est pas le but !


    24 commentaires
  • Pour ce troisième trimestre j'ai décidé de faire travailler mes élèves sur le pluriel des noms et peut-être des verbes si j'ai le temps.
     

    Le pluriel des noms 1   Le pluriel des noms 1

    Le pluriel des noms 2   Le pluriel des noms 2

    Le pluriel des noms 3

    Le pluriel des noms 4

    Le pluriel des noms 5

    Le verbe 1

    Le verbe 2

    Le verbe au pluriel 1

    Le verbe au pluriel 2

    Le verbe au pluriel 3


    3 commentaires
  • Un monde à Lire présentationLa méthode de lecture utilisée en CP, un monde à lire 1ère édition :

    Simple, facile à mettre en place et sympa pour les enfants, elle fonctionne avec 8 albums, 4 de septembre à décembre et 4 de janvier à juin, 2 fichiers de l'élève (que je fais photocopier) et 2 guides péda (qu'il faut absolument avoir !)

    Je vous la conseille vivement, pour ceux qui désirent suivre une méthode. Elle est très complète, l'étude du code commence dés le début ainsi que la mémorisation de mots de base. Le livre du maître très détaillé, nous dirige à merveille sans nous poser de questions.

    Je l'ai utilisée 3 fois et, en fin d'année, je n'ai eu aucun non lecteur. Que du bonheur !

         

     


    17 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires